R
B
A
Rwanda Broadcasting Agency
      

 

Vol No: 896 [ 22 Aug - 25 Aug 2011 ]   Archives 
LA POLICE INTERNATIONALE DETERMINEE A TRAQUER LES GENOCIDAIRES JUSQU'AU DERNIER
LA POLICE INTERNATIONALE DETERMINEE A TRAQUER LES GENOCIDAIRES JUSQU\
PASCAL NIYONSABA

Kigali- Les Experts dans la lutte contre les crimes du génocide, les crimes de guerre et crimes contre l’humanité sont réunis à Kigali du 14 au 16 avril 2014 dans une conférence visant à renforcer la lutte contre l’impunité dans le monde. La réunion se tient pour la première fois dans un pays qui a connu le génocide et de plus elle coïncide avec la période des 100 jours de mémoire des victimes du génocide contre les Tutsi du Rwanda.

Les participants à l’atelier de Kigali sont ressortissants de 31 pays répartis sur la planète et elle a été organisée par l’Organisation Internationale de la Police (Interpol) en collaboration avec le gouvernement Rwandais, pays hôte.

Le thème central qui sera développé est l’élimination du gap existant dans la lutte contre l’Impunité ( Closing the Gap of Impunity). Le premier ministre rwandais, le Dr Pierre Damien Habumuremyi, a dans son discours d’ouverture demandé aux participants de contribuer par leurs échanges à la recherche de la justice dans un monde pacifique.

Il a parlé des efforts du Rwanda dans la lutte contre le crime du génocide, les crimes contre l’humanité et les crimes de guerre en mettant en place des instances de sécurité et de justice efficaces. Il a sollicité la collaboration de l’Interpol dans la traque des présumés génocidaires rwandais qui sont en cavale pour éviter les poursuites judiciaires.

Cette demande a été bien accueillie car la présidente de l’Interpol Mme Mireille Ballestrazzi a fait savoir que l’organisation qu’elle représente doit user de tous ses moyens pour mettre la main sur les auteurs des crimes du génocide , des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre observés lors du génocide contre les Tutsi en 1994 au Rwanda.

Elle a réaffirmé sa promesse au Chef de l’Etat rwandais, Paul Kagame, qui l’a reçue en audience au Village Urugwiro en marge de l’atelier.

 

Une assertion qui a été corroborée par le secrétaire général de l’Interpol, Ronald Kenneth Noble, qui n’a pas mâché ses mots en la matière «ã€€ comme on l’a fait pour les génocidaires tombés dans les filets de l’Interpol , nous allons continuer à traquer les fugitifs qui se font passer sous de fausses identités et nous n’allons pas nous arrêter sans être surs de ce que le tout dernier génocidaire a été arrêté et déféré devant les juridictions compétentes. »

 

La première assemblée générale de l’Interpol a eu lieu le 14 avril 1914 à Monaco en France et depuis les 100 ans, il ya eu une collaboration policière pour arrêter les criminels de renom.

Le Rwanda qui participe aux activités de l’Interpol depuis 40 ans doit accueillir l’Assemblée générale de l’Interpol en 2015.

Ibitekerezo

    Igitekerezo cyawe kuri iyi nkuru