R
B
A
Rwanda Broadcasting Agency
      
English |  Franais |  Twandikire |  Abakozi |  Gukurura

 

Vol No: 789 [ 02 Aug - 09 Aug 2010 ]   Archives 
LA CEPGL VEUT RENFORCER SES STRUCTURES ET PROJETS
LA CEPGL VEUT RENFORCER SES STRUCTURES  ET PROJETS
SAFARI BYUMA

Le Conseil des Ministres des Affaires Etrangères et Relations Extérieures des Etats membres de la Communauté Economique des Pays des Grands Lacs (CEPGL) tenu à Rubavu ce 29 juillet 2010, manifeste l’intérêt de renforcer ses structures administratives et projets afin de rendre vivace cette communauté et répondre urgemment aux besoins de la population des pays membres.

C’est un événement pas comme les autres dans cette circonscription frontalière avec la ville de Goma en RDC. D’importants dignitaires venus du Burundi, de la RDC et du Rwanda ont vivement donné à cette rencontre interministérielle, une ambiance politique qui donne l’espoir au développement de la sous-région.

A tour de rôle, les Ministres des Affaires Etrangères ont articulé leurs discours pointant du doigt les pas majeurs déjà franchis par la CEPGL depuis sa relance le 17 avril 2007. La Ministre rwandaise des Affaires Etrangères et de la Coopération, Mme Louise Mushikiwabo, a salué la collaboration, sans relâche, du Burundi, de la RDC avec le Rwanda dans le chapitre de la CEPGL, notamment dans le renforcement de la sécurité, la paix et la bonne gouvernance dans la sous-région. ˝ Le Rwanda a souscrit dans la relance de la CEPGL pour le bien-être des populations des trois pays membres… La CEPGL reste une organisation jeune qui doit immerger dans ses projets de développement en vue d’acquérir sa haute performance ou maturité ˝, a noté Louise Mushikiwabo.

Le Ministre congolais des Affaires Etrangères, Thambwe Mwamba Alexis, a rappelé que la présente rencontre offre l’occasion de faire le point sur le fonctionnement et sur l’état d’avancement des activités de la CEPGL, depuis la reprise des activités jusqu'au jour même de la deuxième session du Conseil des Ministres des Affaires Etrangères de la CEPGL, ce 29 juillet 2010. ˝ A cet égard, il y a lieu de se réjouir non seulement de la normalisation des relations diplomatiques entre nos pays, mais aussi de la multiplication des visites réciproques ˝, a manifesté, Thambwe Mwamba, la finalité de la relance de la CEPGL.

Le Ministre Burundais des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale et Président en exercice du Conseil des Ministres, M. Augustin Nzanze, est revenu sur les défis de la sécurité qui doivent être surmontables. ˝ Les défis de la sécurité dans la Région ne sont pas insurmontables… La volonté politique est la réponse ˝, a-t-il annoncé.

La patronne de la coopération rwandaise a certes donné quatre messages à ses homologues de la CEPGL. Primo, Louise Mushikiwabo a souligné l’engagement politique du Rwanda au plus haut niveau qui s’inscrit dans le sillage de développer les projets de la CEPGL pour répondre aux besoins des populations. Secundo, elle a montré le désir de l’efficacité qui doit être un pari à atteindre par le biais des réformes, des changements des structures de la CEPGL. Le Directeur au sein de la CEPGL chargé de la Paix, Sécurité, Démocratie et Bonne gouvernance, M. Epimaque Nsanzurwanda, a rappelé que la CEPGL veut restructurer, le plus tôt possible, la communauté, pour son dynamisme certain au profit des populations des pays membres. Tercio, Louise Mushikiwabo a manifesté l’urgence de mener des études pour déterminer la feuille de route certaine de la CEPGL. Quarto, elle a suscité les pays membres de la CEPGL, de réunir

autour d’une même table, les Ministres chargés de l’Energie pour des orientations encore plus poussées, susceptibles à donner une réponse à la pénurie de l’électricité dans la Région. ˝Ces pays partagent une même histoire, une culture diversifiée et une tradition riche articulée sur les facteurs géopolitiques ˝, a-t-elle conclu.

Les participants dans cette réunion, ont statué sur la restauration de la CEPGL qui consistera à recruter un personnel nombreux qui devra mener à bien les différents projets de la CEPGL.

Des orientations

Thambwe Mwamba a donné des orientations de la CEPGL pour éviter qu’elle soit peu crédible. ˝Après trois ans de fonctionnement dans un contexte marqué notamment  par la crise financière internationale, l’émergence d’autres organisations économique dans la Région, les effets collatéraux des conflits qui ont ravagé la région et dont les séquelles sont encore visibles aujourd’hui, par la persistance de la pauvreté traduisant ainsi les attentes de plus en plus grande de nos population à l’égard de la CEPGL ; il serait injuste de pas reconnaître les efforts louables consentis par l’équipe du Secrétariat Exécutif Permanent et par les organismes Spécialisés de la CEPGL qui ont réalisé un travail appréciable avec des mayens très limités˝. Cependant, tout en reconnaissant ces efforts, a-t- dit, force est de remarquer que beaucoup reste à faire et que le chemin est encore plus long. ˝ Des efforts substantiels restent encore à déployer pour améliorer la crédibilité de la CEPGL et pour une plus grande visibilité de son action sur le terrain˝, précise Thambwe Mwamba Alexis.

Cette exigence devra passer par la mise sur pied des outils de programmation et de planification qui définissent clairement la nouvelle vision de la CEPGL et fixent les objectifs à atteindre et qui indiquent les résultats attendus à court, moyen et long terme. De ces outils, se dérouleront les projets intégrateurs autour des axes prioritaires retenus dans les programmes de relance de la CEPGL.

 

Ibitekerezo

    Igitekerezo cyawe kuri iyi nkuru